top of page

L'ail, un aliment magique !


Je me rappelle d'une conversation au sujet de l'ail avec notre Mamie Tanou, il y a bien longtemps qui nous avait fait rire aux larmes. De quoi parlions exactement, je n'en ai aucun souvenir... sans doute du peu de moyens que les familles avaient à cette époque pour faire face à la maladie. Le médecin coutait très cher et on l'appelait en dernier recours... juste avant le curé de la paroisse. Nous parlons des années 1900 dans un petit village de l'Aveyron, à la ferme familiale. Elle nous explique donc que sa maman utilisait l'ail quand elle ou ses frères et sœurs étaient malade; quand ils avaient de la fièvre. Jusque là, nous la suivions et nos jeunes oreilles enregistraient cette information étrange pour nous qui étions habitués à l'antibiothérapie. De l'ail... pourquoi pas... si ils l'utilisaient c'est qu'il y avait une bonne raison. Mais c'est pour la suite que nous n'avions pas réussi à adhérer et qui nous avait tous fait prendre un fou rire à l'idée, somme toute bien saugrenue, du mode d'administration...par voie rectale. Quoi ? Une gousse d'ail ??? Comme un suppositoire ? Les larmes de rire coulent et notre gentille Mamie Tanou, peinée de penser que l'on se moque d'elle, renchérit sur l'efficacité du procédé et sur le fait que non...ça ne brulait pas .

Gousses d'ail, aliment magique en naturopathie

Plus de 20 ans après, c'est au cours d'une de mes formations que l'un des intervenants explique le plus sérieusement du monde la possibilité d'utiliser lors d'épisodes infectieux, l'ail cru, comme un suppositoire pour ses fabuleuses propriétés antibactériennes.

Connu depuis la nuit des temps, on l'a retrouvé en Égypte dans le tombeau de Toutankhamon, mais aussi dans la Grèce antique, Socrate le conseille dans les problèmes pulmonaires, la Bible y fait référence en tant que nourriture des esclaves juifs et en Chine 2000 an avant JC on l'utilise en cas d'infections, et comme tonique.

Propriétés communément décrites : antibactérien, antifongique, antiviral, antiparasitaire, mucolytique, antioxydant, expectorant, vasodilatateur, allonge le temps de coagulation. A noter que ces propriétés sont reconnues avec l'ail cuit ou cru hormis pour l'action antibactérienne uniquement avec l'ail cru.

Vous pouvez retrouver son mode d'administration et ses contre- indications dans le livre de MICHEL DUBRAY - Guide des contre-indications des principales plantes médicinales -Editions Lucien Souny



תגובות


bottom of page